Qui sommes nous ?

Abbé Frédéric Fagot

Délégué Diocésain de l’Enseignement Catholique du Morbihan. Chevalier de l’Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem. Président de l’association « Les veilleurs de la Paix ».

« Depuis 2006, j’ai effectué de nombreux séjours en Terre Sainte. Je ne peux que constater combien il est nécessaire pour l’homme de s’attacher à  ses racines et à son histoire. Tout chrétien est né en Terre Sainte ; là est l’origine même de notre foi. C’est une véritable chance pour la jeunesse que de pouvoir effectuer ce retour aux sources en quelque sorte, qui plus est dans un cadre qui permet l’ouverture à de nouveaux horizons culturels, religieux, politiques, spirituels et humains. Ce projet est avant tout pédagogique ; il permet l’épanouissement intégral des jeunes qui font cette expérience. »

Abbé Thomas Weber

Prêtre du diocèse de Vannes. Secrétaire de l’association « Les Veilleurs de la Paix ».

« J’ai passé l’année 2011-2012 en Terre Sainte, au service du  Home Notre Dame des Douleurs (maison de retraite à Jérusalem) et de Monseigneur William Shomali, évêque auxiliaire de Jérusalem. Fort de cette expérience, je souhaitais proposer aux jeunes de vivre une aventure humaine au service des chrétiens d’Orient tout en découvrant la terre du Christ».

Patrice de la Peschardière

Chevalier de l’Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem. Trésorier de l’association « Les veilleurs de la Paix ».

« Membre de l’Ordre du Saint Sépulcre de Jérusalem j’ai choisi de faire entrer la Terre Sainte dans ma vie et finalement de la lui consacrer. Car la découverte du pays natal de tout chrétien et la rencontre avec ses habitants est une véritable conversion du coeur. Les Veilleurs de la Paix ne font pas que venir en aide à nos frères en difficultés, ils leur permettent de vivre leur rôle de garant de la présence chrétienne au berceau de notre foi. Venir soutenir et aider les chrétiens de Terre Sainte, c’est nous donner la chance, pour une fois, non pas seulement de recevoir le Christ mais aussi de venir à sa rencontre, de lui rendre visite chez lui et de conserver les lieux où Il a vécu. Les chrétiens de Terre Sainte ont besoin de nous pour vivre et accomplir leur vocation de messagers de paix. Leur vocation est aussi notre devoir. »

Romain Brignon

« Il me semble qu’en tant que chrétien il y a deux pèlerinages à faire dans notre vie. Rome …pour y découvrir l’Eglise universelle et l’unité de notre foi en la personne du Souverain Pontife. La Terre Sainte …pour y découvrir nos origines. Le pèlerinage à Rome fut fait il y a bien des années, mais pour ce qui est de la Terre Sainte cela restait un rêve. Rêve que j’ai pu réaliser en partant l’été dernier avec « les Veilleurs de la Paix. » Humainement ce pèlerinage m’a beaucoup apporté, par le simple fait qu’il m’a permis de m’aider à me décentrer de moi-même pour me mettre au service des plus petits et des plus faibles. J’encourage tous les jeunes à partir en Terre Sainte afin de s’ouvrir à une réalité très éloignée du train-train quotidien vécu en France. »

Eva Maurer-Morio

Volontaire en Terre Sainte  pour le Patriarcat Latin de Jérusalem au sein du service communication (entre août 2014 et  juin 2015) et depuis, enseignante de français dans les écoles du Patriarcat Latin de Jérusalem.

« J’ai pu découvrir la Terre Sainte en organisant un voyage pour des lycéens de mon établissement et en accompagnant les Veilleurs de la Paix 2013.  Ces terres sont ma deuxième maison. J’ai pu y nouer des liens vrais et forts d’amitié, d’entraide avec les habitants. Un bonheur à partager, une expérience inoubliable qui fait grandir  ».

Nicolas Gauthier

Webmaster du site des « Veilleurs de la Paix »

Partagez cet article dans vos réseaux :
Share
Partagez cet article dans vos réseaux :
Share